L’UTILISATION DE LA LITERIE DANS LA GESTION DU RISQUE INFECTIEUX

17/06/20

Parmi le linge de literie (draps, taie, couverture, drap-housse, protège-matelas), le drap-housse est l’article le plus souvent souillé, voire contaminé.

Habituellement, le patient est allongé sur le drap-housse en tissu (doux, absorbant, perméable) le matelas est recouvert d’un protège matelas (imperméable) et le tout est complété avec une petite alèse jetable au niveau du bassin, qui peut avoir tendance à bouger.

En cas de souillure du drap-housse, le drap housse et le protège-matelas et l’alèse doivent être changés.

Ce changement prend un temps non négligeable (évalué à 10 à 15 mn environ) et jusqu’à 25% des draps sont définitivement tachés, endommagés, voire perdus. (1).

Par ailleurs, il peut y avoir des souillures non visibles, qui n’occasionnent pas de changements et qui créent un risque de contamination.

De plus, il faut savoir que le linge est estimé comme intervenant dans 17% des infections nosocomiales (2) et représente donc des risques à la fois pour les patients et le personnel soignant. En effet, le linge est en rapport immédiat avec tant les sources de contamination aérienne que les sources de contact (par les liquides biologiques).

C’est pourquoi la literie à usage unique et notamment les protèges matelas et les drap-housse jetables sont plébiscités. Malheureusement ces derniers sont souvent, désagréables, froissables, rugueux ou fragiles.

L’utilisation du nouveau concept de multi drap-housse détachables et jetables est une solution innovante pour gérer le risque infectieux via la literie.

Le principe repose sur plusieurs couches détachables de drap-housse à 2 faces.


La face « non-tissée » qui est au contact de la peau, doit être dans une matière ultra-douce, aérée et absorbante. La face imperméable en dessous permet de faire barrière aux liquides et micro-organismes tout en aidant à la répartition de la chaleur et de la sueur de la face supérieure.


Le drap housse, pour bien tenir, doit avoir un système de maintien sur le matelas.

En cas de souillure, il suffit de détacher le drap et de le jeter dans les déchets ménagers ou selon le protocole en vigueur) et cela laisse place à un nouveau drap propre, prêt à l’usage.

Le changement peut être effectué avec la patient sur le lit, en minimisant les mouvements potentiellement douloureux pour ce dernier.

Le drap-housse jetable peut également présenter un avantage économique ; en effet, si l’on additionne le temps de travail des aides-soignants ou aide à domicile pour un changement de draps classique (10 mn), le coût du linge à remplacer (25% du linge par an), le cout de la blanchisserie (+/-2€/Kg soit 2 drap-housse) (3) ou des lessives lorsque cela est à domicile, la balance peut pencher pour le drap-housse jetable.

Cette solution peut être particulièrement adaptée aux patients alités à l’hôpital, en maison de retraite, en maintien à domicile ; en cas d’incontinence, de risque infectieux.

Elle permet d’éviter les désinfections, lessives, repassage, ou le remplacement de draps en tissu perdus, souillé ou abimés.

Découvrez en cliquant ici les solutions Dr Helewa NewBedding – Multi Drap Housse détachable et Jetables

Sources


  1. 1 Based on the average lifespan of a bed sheet, 54 washes, hospitals are replacing up to 25% of their sheets annually due to wearing out, blood, tearing, staining, too dirty to clean, theft. This is an average used in the USA for hospitals”Peelsaways internal Research

  2. Le circuit du linge hospitalier, article Infirmiers.com, 28.04.2019, URL : https://www.infirmiers.com/les-grands-dossiers/hygiene/le-circuit-du-linge-hospitalier.html?sid=542441f86a0e8f2411eca257af5b6274

  3. 3 Rapport Asteres/2019 / Blanchisseries hospitalières des coûts à ne pas sous-estimer